Utilisation frauduleuse d’une carte bancaire : qui est responsable ?

)

Le système de sécurisation des transactions « 3D sécure » ne fait pas obstacle à tout paiement frauduleux. Dans une telle hypothèse, c’est la banque qui, à défaut de prouver la faute de l’utilisateur, supporte ce risque. C’est ce que rappelle la Cour de cassation dans un arrêt du 29 mai 2019.

Voir en ligne : https://www.service-public.fr/parti...