[]

Les communes de la Métropole mobilisées pour Earth Hour 2021

)

L’heure sans lumière sera prolongée pendant toute la durée du confinement sur le territoire de la Métropole. Un engagement symbolique
en faveur du climat.

Samedi 27 mars à 20h30, tout le territoire de la Métropole Rouen Normandie, en partenariat avec le WWF France, se mobilise à l’occasion de Earth Hour. Les ouvrages et bâtiments iconiques métropolitains ainsi que les monuments et équipements des communes volontaires, s’éteindront complètement ou partiellement pour un engagement symbolique en faveur du climat. À cette occasion, les entreprises, associations, communes et citoyens sont invités à rejoindre le mouvement en éteignant symboliquement la lumière pendant une heure. L’engagement des communes, en terme d’extinction, va bien au-delà de cette action symbolique : à ce jour 83% d’entre elles sont engagées dans une réflexion et des expérimentations autour de l’éclairage public. Cette année, les bâtiments emblématiques métropolitains et de la Ville de Rouen, ne se rallumeront pas après Earth Hour et ce pendant toute la durée du confinement.

Sont ainsi concernés :

- Pour la Métropole (l’éclairage (hors voirie) des ponts (hors Flaubert), l’office de tourisme, le parvis et la mise en lumière de la Cathédrale de Rouen, le 106, le 108, le Pôle muséal Beauvoisine, le Musée des Beaux-art, l’Opéra de Rouen, les équipements de la REC (Panorama XXL, Historial, Donjon, Aître Saint-Maclou), Fabrique des savoirs et Cirque Théâtre à Elbeuf, Norwich, Kindarena, Zénith, Parc des expositions et les châteaux d’eau de la Métropole). Les autres bâtiments métropolitains pratiqueront l’extinction nocturne à minima de 1h à 5h du matin.

- Pour la Ville de Rouen : église St Maclou, église Jeanne d’Arc, Gros Horloge, église Saint-Sever et l’Hôtel de Ville.

En plus de l’extinction strictement symbolique d’Earth Hour, les communes ont pris des engagements pour limiter les nuisances lumineuses afin de préserver la biodiversité et les paysages nocturnes tout en permettant de diminuer les gaz à effet de serre induits des consommations. Chaque année, en lien avec les pôles de proximité de la Métropole, de nouvelles communes passent ainsi à l’extinction nocturne, partielle ou totale, de l’éclairage public. Au cours de l’année 2020, 12 communes supplémentaires sont entrées dans cette démarche, portant à 50 le nombre de communes pratiquant l’extinction nocturne ! 83% des communes de la Métropole sont aujourd’hui engagées dans une réflexion sur l’éclairage public. Un gain énergétique notable est observé sur le territoire avec une forte accélération entre 2017 et 2018 grâce au lancement de la COP21 locale et au travail partenarial mené avec les communes. Depuis 2016, une économie de 17% a ainsi pu être réalisée sur les consommations d’électricité (41 000 GWh en 2016 >> 34 000 GWh en 2019).

 

Voir en ligne : https://www.metropole-rouen-normand...